06 64 87 95 38 halimirachel@hotmail.fr

Rassurez-vous les nausées et les vomissements touchent une majorité de futures mamans en début de grossesse. Responsable : la progestérone. Cette fameuse hormone qui a pour rôle d’empêcher les contractions de l’utérus agit aussi sur le tube digestif. Ces troubles apparaissent généralement entre 4 et 9 semaines d’aménorrhée. Avec un sommet vers 7 à 12 semaines et une résolution spontanée avant la 16e semaine. De nombreuses prises en charge puisées dans la médecine traditionnelle chinoise, l’ostéopathie, la relaxation, etc… apportent un autre regard sur ces symptômes qui peuvent être particulièrement invalidants au quotidien.

1/ Il est nécessaire de bien s’hydrater.

Il est recommandé de boire très régulièrement de l’eau en petite quantité pour éviter la déshydratation.

2/ Adoptez un régime alimentaire adapté.

Fractionnez vos repas en les préférant plus légers, moins gras et moins sucrés mais plus fréquents. Le but étant de ne jamais rester l’estomac vide ce qui intensifie le malaise.
Il est conseillé de commencer votre journée tranquillement au lit. Prenez le temps et demandez à votre conjoint de vous apporter le petit déjeuner au lit. Profitez de votre grossesse pour vous faire chouchouter. Le matin, environ 30 minutes avant de vous lever, allongée dans votre lit,  commencez par manger un cocktail de sucres lents et rapides, par exemple quelques amandes, un jus de fruit pressé ou une compote de fruit et 4 tartines de pain complet. Mangez souvent et en petites quantités des céréales telles que le millet, le maïs et le quinoa. Mâchez lentement, laissez votre estomac se poser et bien prendre sa place.
En médecine chinoise, les prescriptions diététiques concernent toute la durée de la grossesse contre-indiquant certains aliments trop chauds, trop froids ou crus qui sortent du réfrigérateur. L’estomac n’aime pas le froid. Attention aux aliments surgelés aussi. Il est préférable de faire rentrer en vous des aliments tièdes car l’estomac a besoin de chauffer le bol alimentaire à la température du corps, soit 37°C pour pouvoir le digérer et le transformer. Le grand principe est que le corps dépense le moins d’énergie à digérer.
Vous pouvez également tenter de faire des cures de citron pendant trois jours : pressez un demi-citron dans un grand verre d’eau tiède, soit à jeun, soit vers 11 heures du matin, buvez lentement. Pensez également à manger des légumineuses comme les lentilles.

3/ L’acupuncture est également une bonne alternative thérapeutique.

Le but premier de ce traitement est de rétablir l’équilibre des énergies qui sont rendues instables par la grossesse.

4/ L’homéopathie

Vous pouvez aussi essayer l’homéopathie qui est un traitement dénué d’effets secondaires et peu couteux. Consultez un professionnel formé qui vous prescrira le traitement le plus adéquate, comme par exemple Nux vomica…

5/ L’acupression

Vous pouvez également consulter un praticien de shiatsu et accoutumé aux femmes enceintes qui vous formera à l’acupression. Cette technique japonaise consiste par petites pressions des pouces à stimuler les points d’acupuncture. En effet, grâce à l’automassage de zones ciblées que vous aurez appris à localiser, vous allez soulager vous-même nausées et vomissements à moindre cout et sans effets secondaires.

5/ La détente !

Enfin, accordez-vous des temps de détente ou des vacances. Ménagez-vous. Au programme : du repos et encore du repos ! Limitez le stress et les tensions. Faites des siestes. N’hésitez pas à faire un massage énergétique, du watsu, de la sophrologie, de l’hypnose, ou encore du yoga afin de prendre soin de votre corps en pleine transformation.